Web Statistics

  • Stage photos et retouche photos pour jeunes de 8 a 16 ans a la Farandole

    Stage photos et retouche photos pour jeunes de 8 a 16 ans a la Farandole

     

    942706_10201115330065322_1228509552_n.jpg

  • Les rochefort sérénades reviennent

    Spectacles et concerts

    Sérénades (chaque mercredi)

    • du 10/07/2013 au 14/08/2013
    • Square de l'Amicale - 5580 Rochefort
    • Gratuit

    Les Rochefort Sérénades reviennent cette année, chaque mercredi entre le 10 Juillet et le 14 Août, avec au programme : Concours de musique, concerts gratuits, bar-terrasse et petit marché. Infos et réservations : 084/21 25 37 - infos@rochefort-tourisme.be

  • L'agenda des évenements a Rochefort

    La ville de Rochefort a désormais son site avec les évenements divers  .

     

    Roche4event !     lien ci dessous

    http://www.roche4event.be/

  • La résidence >

    ROCHEFORT - Alors qu’elle a frôlé la faillite, la nouvelle maison de repos a enfin une gestion digne de ce nom. L’équilibre financier est atteint.

     

    La Résidence Préhyr revient du diable vauvert. Inaugurée en 2008, elle n’a pas tardé à plonger dans des déficits que, fin 2012, on pouvait qualifier d’abyssaux (perte reportée de trois millions d’euros). La faute à qui, à quoi? Le conseil d’administration, composé très majoritairement d’élus MR-PS, a souvent pointé des causes extérieures : remboursements Inami et aides à l’emploi inférieurs aux prévisions, subventions MRS tardant à arriver, etc. Mais ne soyons pas dupes : pointons ce qu’il faut bien appeler des erreurs de gestion. Et pas des petites. Un exemple : le «surembauchement». Concernant les aides soignantes, il a atteint un taux complètement incompréhensible, près de deux fois plus élevé que celui habituellement toléré dans les maisons du même type. Qui a pris ce type de décisions? Et pourquoi? Nous n’avons jamais eu de réponse à ces questions. Toujours est-il que ça ne pouvait pas tenir, et ça n’a pas tenu. Pour conclure sur les causes, disons ceci : certains gestionnaires ont péché non pas par manque de bonne volonté, mais par manque de compétences dans cette ardue matière.

    La mariée devait être la plus belle possible. Mais au contraire, elle a vite flétri, pour finalement plonger dans un coma profond. Pour la sauver, il lui fallait un électrochoc. Qui lui a été prodigué par la Ville et le CPAS, bien orienté en la matière par un comité de gestion composé de Marc Levis (receveur communal) et Pol Burlet (secrétaire CPAS). Il fallait un traitement lourd et il l’a été : recapitalisation de 4 millions d’euros, et mise en œuvre d’une restructuration qui a abouti au licenciement de douze personnes. Un nouveau plan de gestion a généré un changement drastique en matière de prise en charge quotidienne des tâches. «Car sans pareilles mesures structurelles, recapitalisation ou pas, les difficultés n’auraient pas tardé à ressurgir », dit Marc Levis. Baptisé Journée du résidant, ce plan permet, selon les gestionnaires, d’augmenter la qualité de soins avec pourtant moins de membres de personnel. Au détriment des conditions de travail de ces derniers? «Non, dit Judith Lambert, la nouvelle directrice. Il a fallu un temps d’adaptation à nos équipes, et certains détails peuvent encore être peaufinés. Mais dans l’ensemble, ça tourne bien. 65 travailleurs pour 122 résidents : oui, c’est une équation qui fonctionne chez nous, comme elle fonctionne dans tant d’autres maisons de repos où elle est appliquée».

    Barèmes, cadre, etc.

    Bref, la Résidence semble définitivement remise sur de bons rails, selon nos interlocuteurs. Il reste cependant à finaliser des tâches administratives qui, assez incroyablement, ne l’étaient toujours pas depuis cinq ans. On parle ici de la définition d’un règlement de travail et d’un organigramme, d’un cadre et des descriptions de fonctions, de la prise en compte de l’ancienneté barémique et de l’adaptation des statuts administratif et pécuniaire. C’est en cours.

  • Rochefort , début d'incendie : 2 intoxiqués et 1 blessé . Lundi 6 mai 2013

    DSC_7847[1].JPG

     

    ROCHEFORT - Lundi, vers 22 h 30, on signalait aux pompiers de Rochefort qu’un incendie s’était déclaré au 8 de la rue de la croix, à Rochefort.

    Les hommes du feu se sont déplacés avec un imposant matériel, aux ordres du commandant Bodart , et du Lieutenant Baijot ,  Arrivés sur les lieux, ils devaient constater qu’un feu d’origine électrique avait communiqué des flammes à un matelas. Ils ont très rapidement éteint les flammes. Deux des enfants de la famille qui semblaient avoir été intoxiqués par les fumées ont été soignés sur place à l’aide d’oxygène, ils avaient tenté d’éteindre les flammes mais avaient dû rebrousser chemin, un troisième occupé à arroser depuis une échelle à une hauteur de deux mètres a sauté et s’est fait mal à l’épaule. L’équipe médicale du SMUR de Aye lui a prodigué des soins avant qu’une ambulance du service 100 de Rochefort l’emmène en clinique à Aye. Mardi matin, il en est sorti. Quant à la famille, elle a pu passer la nuit dans sa maison. Les dégâts sont peu importants, ils ont été constatés par la police de Lesse et Lhomme  .

     

    CSC_7866.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    DSC_7850.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    DSC_7854.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    DSC_7857.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    DSC_7858.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    DSC_7847.JPG

  • Rochefort: il veut aider une amie qui se fait agresser par son conjoint et se fait poignarder

    Rochefort: il veut aider une amie qui se fait agresser par son conjoint et se fait poignarder

    E.S

    Il était très tard dans la nuit de mardi à mercredi, lorsqu’une violente dispute de couple a tourné au drame dans un domicile de Rochefort.

     

    Illustration GDS

    Une soirée bien arosée

    Les faits se sont, semble-t-il, déroulés alors que le couple revenait d’une soirée, vraisemblablement bien arrosée.

    Alors que l’homme et la femme se battaient, une tierce personne est intervenue. Il s’agissait d’un proche du couple qui a voulu venir en aide à la dame qui se faisait molester.

    Le pauvre homme, en s’interposant, a reçu un coup de couteau dans la joue.

    Un coup dans la joue

    « Le suspect est actuellement entendu par les services de police. Cette personne a été privée de liberté », précise Marc-Antoine Poncelet, substitut du procureur du Roi de Dinant.