Web Statistics

  • VILLE DE ROCHEFORT. Vote du budget 2015.

    VILLE DE ROCHEFORT. Vote du budget 2015.

    Le budget 2015 est en dépenses de 19.511.000€ avec un boni budgétaire est de 2.491.000€ et ce SANS augmentation de taxes et redevances. Les réserves constituées au cours des bonnes années sont de 900.000€ bien que la ville ait du faire face à l accroissement de dépenses en matière de cotisation sociale sur les salaires des agents communaux, avec augmentation de la dotation pour la police, le cpas, l'augmentation d aides à des mouvem...ents associatifs, sportifs, récréatifs.
    Les investissements 2015 sont évalués à 5 millions € dans de nombreux domaines: routes, trottoirs, bâtiments, rénovation urbaine, logement, couverture du square de l amicale, aire multisports a wavreille, investissements dans les écoles...
    Bref, la sagesse, la prudence et la rigueur du collège dans la gestion durable des affaires de la Ville , le professionnalisme permettent d investir au service de la population, des entreprises et de leurs travailleurs.
    Je vous souhaite mes meilleurs vœux et plein de succès dans les actions entreprises par la Ville, ses habitants, ses entreprises, ses associations avec enthousiasme,bonne santé et optimisme.

  • Un général allemand: «Sans Rochefort, on atteignait la Meuse»

    a29d5eee-8aac-11e4-b9e9-188d81d0cd44_original.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Jean-Pierre Henrotin, de Rochefort, a recueilli le témoignage de vétérans américains et de nombreux civils. Il livre quelques anecdotes et des faits d’armes notoires.

    «Durant les combats qui se sont déroulés essentiellement à Noël, tous les gens qui avaient des caves s’y terraient. D’autres, et ce fut le cas de plus de 130 Rochefortois, ont choisi de se réfugier dans les grottes de Lorette. Ils avaient des caves, mais ils ne s’y sentaient plus en sécurité tant la bataille faisait rage. Ils ont passé plus d’une semaine dans ces cavernes, s’éclairant juste à la bougie, sans chauffage et dans l’humidité. Et ils y ont eu froid et faim! Pour se ravitailler, ils envoyaient les deux plus âgés à l’extérieur parce qu’ils étaient sourds. Il y avait notamment un Closset, grand-père de Paul Wels. Comme ils étaient sourds, ils n’allaient pas être trop effrayés par le vacarme des combats. Ils se rendaient à la ferme Evrard chercher de quoi se ravitailler. Les pauvres, dans la grotte, essayaient de dormir comme ils le pouvaient: sur les marches de l’escalier, sur les corniches, etc. Malgré le froid et l’humidité, il n’y a eu ni mort ni blessé.

    Un jour, les Allemands sont arrivés par la porte du Val d’enfer. Avec leurs lampes de poche, ils ne pouvaient pas voir grand-chose. Ils se sont aventurés dans la grotte et quand ils ont vu qu’il n’y avait que des civils, femmes et enfants en nombre, ils sont repartis.»

    «Sans ce bataillon US de Rochefort, nous aurions atteint la Meuse»

    Il n’y a pas eu que Bastogne. Et le souvenir du bataillon américain qui a défendu Rochefort, laissant une centaine d’hommes sur le carreau, en atteste. «Ces soldats ont été aussi vaillants que les défenseurs de Bastogne. Et s’il n’y avait pas eu ce bataillon américain à Rochefort, nous aurions atteint la Meuse…», ce sont des paroles extraites des mémoires du général allemand Bayerlein qui a combattu deux jours à Bastogne et qui dirigeait en personne la bataille de Rochefort.

    Juste avant la contre-offensive, les Américains arrivent de Marche-en-Famenne via Jemelle. Le lieutenant Winchester Kelso dispose ses hommes sur le pont de la Lhomme, à l’entrée de Rochefort. Une batterie antichar, servie par une dizaine d’hommes, est orientée vers Jemelle. Kelso et son interprète, Murray Storm, installent leur PC à l’hôtel du centre dont les 40 chambres ont déjà servi aux Américains quelques mois auparavant, le rez-de-chaussée ayant été transformé en lazaret par les Allemands et ensuite, par les Américains. Le lieutenant US fait placer un autre canon antichar au carrefour. Il est persuadé que les Allemands vont débouler de Jemelle. C’est une erreur. Ils sont déjà à Saint-Hubert et arrivent donc par le haut de la rue Jacquet et la petite route qui descend de Lorette. «La Panzer Lehr a pris par surprise les hommes qui gardaient le pont. De la petite dizaine d’hommes sur place, deux parviendront à s’en tirer vivants. Les troupes nazies explosent aussi la batterie américaine du centre-ville après avoir envoyé un obus dans la façade de l’hôtel. Les hommes du canon antichar sont tués. Kelso et Storm déguerpissent comme ils le peuvent et finissent par gagner Givet en passant par Han-sur-Lesse, Éprave, etc. C’est à Givet que les forces américaines vont se regrouper avant de poursuivre vers l’Allemagne», précise encore Jean-Pierre Henrotin qui rappelle que le pont sur la Lhomme, à la sortie de Rochefort vers Jemelle, porte aujourd’hui le nom de Murray Storm bridge et que ce pont a été détruit par les Allemands lors de leur retraite en janvier 1945.

  • Ce soir, feu d'artifice en plein centre de Rochefort à 20h

    Ce soir, feu d'artifice en plein centre de Rochefort à 20h!

    Partagez, invitez vos amis et rejoignez-nous!

    On vous attend nombreux!

     

    10835339_10152895338611530_7449257595479789302_o.jpg

  • Comité des Commerçants Rochefort

    Le comité des commerçants sera présent les 12-13-14 et 19-20-21 décembre au marché de Noël. Nous vous attendons nombreux afin de passer un excellent moment en dégustant notre délicieuse raclette.

     

    10690002_299704160220298_1672897794690958168_n.jpg

    Lien permanent Catégories : Agenda
  • Amonines: un camion se renverse le flanc

    Amonines: un camion se renverse le flanc

     

    Un camion de chantier appartenant à la firme Dubois Dawance, qui se trouvait sur le chantier du home Philipin à Amonines (Erezée) s’est couché sur le flanc en déchargeant des pierres ce jeudi matin vers 8h30.

    
Les images sont impressionnantes.

     

    Les images sont impressionnantes.

    Le chauffeur, qui a été légèrement blessé, a été pris en charge par les secours venus du SRI d’Erezée.

     

    Prompt rétablissement a Pierre !!

  • Monsieur Philippe LEBRUN

    Monsieur Philippe LEBRUN

    Photo041933.jpg

    Domicilié à Jemelle (Belgique)
    Né à Charleroi (Belgique) le mardi 5 avril 1960
    Décédé à Liège (Belgique) le dimanche 30 novembre 2014 à l'âge de 54 ans
    Compagnon de Madame Catherine SCHAERS

    Lieu de repos :  Pompes Funèbres Pol LAFFUT & HEERWEGH (Avenue d'Alost) (Rochefort)  
    Visites :  de 16 à 19 heures

    La cérémonie

    église Notre-Dame de la Visitation de Rochefort le jeudi 4 décembre à 14 heures

    Le rassemblement

    à l'église à 13 heures 55


    L'inhumation

    cimetière de Jemelle le jeudi 4 décembre à 14 heures 45