Web Statistics

ROCHEFORT , violente attaque au Foxy !!

Dans la nuit de samedi à dimanche, 4 hommes encagoulés ont fait irruption au Foxy. Ils ont saccagé le café, des témoins racontent.

Il est une heure du matin au Foxy, un pub bien connu des rochefortois. Une vingtaine de jeunes y boivent un verre, certains fêtent un anniversaire, l’ambiance est très tranquille. Un des jeunes se rend sur la terrasse pour fumer une cigarette. 4 hommes vêtus de noir et le visage dissimulé par des cagoules s’approchent et sans crier gare, frappent le garçon avec un pied-de-biche, à la tête et sur le dos. Ils rentrent alors dans le café en mettant un coup de pied dans la porte et commencent alors à tout casser. Les agresseurs sont armés, à en croire les témoins, un fusil à pompe, un pistolet de plus petit calibre, un pied de biche et une batte de base-ball. Un des clients qui se trouvaient à l’entrée prend un coup. Les verres sont systématiquement cassés, les sièges volent, la vitrine est brisée. C’est la panique pour la clientèle, la majorité se couche à terre, d’autres s’enferment dans les toilettes, certains lèvent les mains. Un membre du commando crie alors à haute voix: «Qui a cherché la merde hier?»

L’attaque est de courte durée, 2 à 3 minutes. Ils regagnent ensuite leur voiture, dont les plaques avaient été recouvertes de scotch, rendant leur identification difficile. Certains témoins font alors le lien avec un événement survenu la veille. Le vendredi, un homme d’une trentaine d’années et disant venir de Bruxelles, s’était rendu seul au Foxy pour y boire un verre. Plus tard dans la soirée, il est pris à partie par quelques hommes de la région, absents le soir de l’attaque. Des coups sont échangés et le «Bruxellois» s’enfuit en courant vers sa voiture. Juste avant de démarrer, il crie à l’assistance: «Vous êtes tous morts». Les autorités refusent pour l’instant tout commentaire, la police judiciaire est venue faire des relevés sur le lieu et le dossier a été transmis au parquet, à l’information. Les policiers confirment cependant qu’il y a eu deux blessés, dont un qui a été amené à l’hôpital, et qu’a priori, aucun coup de feu n’a été tiré. Les clients présents sont en tout cas très choqués par la violence de l’attaque. Pour le patron de l’établissement, le coup est rude. Espérons que ce café ne paye pas le prix de cette attaque.

Commentaires