Web Statistics

  • Scaillet de retour avec sa mélodieuse M3

     

     

     

     

     

     

     

    6c1c100a-f93f-425b-a0af-b941478c72df_original.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Très appréciée du public, la BMW M3 E 90 du spectaculaire Spontinois sera de retour sur les spéciales rapides du Rallye de Wallonie.

    Jordan Scaillet, votre retour était attendu par beaucoup! Pourquoi une si longue absence?

    La dernière fois, c’était aux Ardennes 2014 où on a fait deux spéciales avant de préférer abandonner car rien n’allait. Notre dernière arrivée, sur le podium final, date de l’année précédente au même endroit avec la Mitsubishi. Cela fait déjà presque deux ans qu’on ne roule plus beaucoup.

    Quel a été le plus gros souci sur cette BMW qu’on a déjà connu très performante?

    D’abord le moteur qui a coûté beaucoup d’argent. Vu qu’il a fallu longtemps pour le rendre performant, nous avons un peu mis de côté le reste. Grâce à J-Motorsport, on a enfin pu tout refaire et, en essais, l’ensemble fonctionnait très bien. J’espère que c’est désormais reparti comme à la belle époque. On dit que c’est comme le vélo et j’ai rapidement retrouvé mes sensations et le plaisir de la conduire.

    Peut-on parler d’évolutions?

    Les suspensions sont passées sur le banc chez R. TEC et on sent vraiment la différence. La caisse est désormais plus haute donc plus stable et le moteur développe désormais 380 chevaux, ce qui le rend plus poussé que l’ancien tout en répondant plus vite.

    Quelles sont vos ambitions sur ce Wallonie?

    J’en ai mais c’est toujours dur à avancer car beaucoup disent de m’amuser et de prendre le temps. Se rapprocher progressivement des Porsche serait déjà un bon résultat. Par contre, il faut qu’il fasse sec pour nous car, sur la pluie, elle motrice beaucoup plus. Avec l’expérience en Fiesta Trophy, j’ai appris à me bagarrer au bon moment et j’espère que cela pourra aider pour un bon résultat.

    Ce rallye reste vraiment une course incontournable à vos yeux?

    Assurément, c’est vraiment une épreuve que je ne voulais surtout pas rater! L’an dernier, je n’ai pas su être au départ. Je suis allé voir la première spéciale et j’avais tellement mal au ventre que je suis retourné travailler. Ça fait plaisir de rouler à nouveau dans notre région!

    Une longue course débutera vendredi sur la Citadelle?

    C’est très bien et même si on compte 250 kilomètres sur trois jours, il n’y en a jamais assez! Je suis un peu déçu de savoir qu’on repartira le samedi dans l’ordre des chronos de la Citadelle car il ne faudra pas trop exagérer au niveau du spectacle pour penser au temps également. Si on s’amuse et qu’on perd dix places, ça fera également partie du show! Cela reste à mes yeux une des épreuves les plus rapides de la saison. À certains endroits, nous vivons de très grosses sensations.

    Une spéciale que tu apprécies particulièrement?

    Wartet car j’y ai vraiment pris mon pied avec la Mitsubishi et je pense que ce sera sympa en BMW également. Mais pour l’auto, Crupet sera très rapide et appropriée à notre monture.